Arles : la bravoure des toros de Pedraza de Yeltes et les triomphes de la France taurine marquent la Feria de Pâques

Par Christophe Chay | publié le 19/04/2017 à 16h53

Plein soleil sur les arènes d'Arles avec trois jours et trois nuits de feria en ce week-end pascal ensoleillé. Un cycle tauromachique suivi avec ferveur par le public qui a rempli l'amphithéâtre romain lors de la première corrida du samedi après-midi. Un engouement qui s'est également ressenti lors de la novillada 100% française du lendemain matin et par les chiffres de l'Office du Tourisme qui a annoncé une augmentation de la fréquentation de 50% par rapport à l'édition passée.

Au chapitre des triomphateurs, Iván Fandiño et Thomas Joubert sont les deux matadors de toros à avoir ouvert la Grande porte des arènes d'Arles, après avoir ravi deux oreilles chacun face aux toros de Pedraza de Yeltes et Juan Pedro Domecq, respectivement. A l'échelon inférieur, le novillero nîmois Adrien Salenc a dominé la novillada du Dimanche de Pâques en obtenant un total de trois oreilles face aux exemplaire de Los Galos et Gallon. Du côté des toreros à cheval, Leonardo a lui aussi ouvert la Grande porte de l'amphithéâtre romain après s'être vu octroyer un total de trois oreilles face aux toros de Fermín Bohórquez.

Au tableau d'honneur figurent également Alejandro Talavante, qui, pour sa présentation sur le sable arlésien, a réalisé l'une des faenas de la feria, chichement récompensée d'une oreille. Un trophée également glâné par Andrés Roca Rey lors de la corrida d'ouverture, nettement dominée par Juan Bautista, qui a coupé les deux oreilles du 4e toro de García Jiménez. D'autres pavillons ont par ailleurs récompensé les prestations de Morenito de Aranda, Andy Younès et João Moura jr.

Interviews : Jean-Baptiste Jalabert « Juan Bautista » (matador de toros et directeur des arènes d'Arles), Thomas Joubert (matador de toros), Adrien Salenc (novillero).

0 Commentaire(s)

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Se connecter